Prague Halloween édition

Chasseurs de Fantômes dans la cité aux 100 clochers

par | Oct 30, 2018

Prague la mystérieuse

Prague est une ville magique d’un point de vue architecturale, historique mais aussi d’un point de vue littéral.  La ville au Cent clochers compte aussi au moins autant d’esprits frappeurs et autres légendes (on en répertorie 177 !!!)

En ce soir d’Halloween suivez le cavalier sans tête jusqu’à Prague.
Suivez-le loin de l’agitation et du bruit pour vous aventurer dans les quartiers les plus étranges, l’équivalent Tchèque de l’allée des Embrumes, loin des guides touristiques.

Découvrez notre top 13 des esprits et légendes de Prague : Bienvenue du côté obscure

La ville compte plus d’une centaine de fantômes, nous vous présenterons ici notre séléction des 13 fantômes et légendes de Prague.

Le cavalier sans tête

 

L’un des fantômes les plus célèbres est un ancien membre des Templiers. Son visage est un peu difficile à reconnaître, surtout parce qu’il est sans tête. On a oublié depuis longtemps ce qu’était exactement son crime, mais il a été décapité au monastère de Saint Laurent. Peu de temps après, il a commencé à faire des promenades de minuit dans la rue Liliová.
Après la disparition des Templiers, le monastère est devenu l’église Sainte-Anne, puis un entrepôt d’imprimeur. 
 Quelque temps après qu’il soit devenu un entrepôt, le fantôme n’est plus apparu. Selon la légende, il semblerait que l’endroit manquait de dignité pour accueillir son auguste personne. 
C’est maintenant le Centre Carrefour de Prague (Centrum Pražská křižovatka), un centre spirituel international.

 Zlatá 211/1, 110 00 Staré Město, Praha

Travelshop World

TRAVELSHOP WORLD. Notre objectif est de continuellement vous inspirer, et c’est pourquoi nous vous présentons nos voyageuses : Roxanne, Alice et Sandrine.

lire plus

San Sebastian

Envie de vous dépayser à deux pas de la France? San Sebastian, en Espagne, est la destination qu’il vous faut, à 50 km de Biarriz. Ambiance festive assurée.

lire plus

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Le Golem DE prague

Le Golem est l’une des légendes les plus connues de Prague.

Elle est étroitement liée au Rabbin Loew, qui fut le Grand Rabbin de Prague de 1596 à 1604.

Sous le règne de Rodolphe II, la communauté juive vivait dans la terreur, pour protéger les siens le rabbin Juda Loew utilisa la Kaballe pour créer le golem. Une créature fait d’argile provenant des rives de la rivière Vltava et avait placé le mot hébreu ’emet’ (vérité) sur le front du Golem.

Vous vous demandez certainement si le Golem a rempli sa tâche? Oui, il l’a fait mais comme toujours dans les légendes, il y a un MAIS.

Le Golem devenant plus puissant et indépendant à chaque incantation, loin d’être l’héroïque protecteur recherché par le Rabbin, le Golem devint de plus en plus incontrôlable et destructeur, semant la terreur autour de lui. Le rabbin Loew décida qu’il valait mieux mettre fin à l’existence du Golem. Il supprima alors la lettre « e » de « emet », changeant ainsi le mot « vérité » en « mort », mettant fin à la vie du géant.

Selon la légende, le Golem a été ramené à la vie par le fils du rabbin Loew, et il protège peut-être encore Prague aujourd’hui.

 Josefov, Praha 1

La comtesse vaniteuse

Ce qui est aujourd’hui le Ministère des Affaires Etrangères a été à une certaine époque la maison de la noble famille Černín.
La comtesse du palais Černín était plutôt dépensière et ce même si les temps étaient durs. Une sorte de Marie-Antoinette Tchèque.
Elle se baignait dans le lait et  se parait de toutes sortes de bijoux et de parures. Si bien qu’elle a réussit à attirer l’attention de démons qui passaient par là. Pourtant fort peu regardant sur les pêchés, ceux-ci finir par être choqués, il faut le faire lorsque, par son mode de vie somptuaire. Il faut aussi préciser qu’elle avait commencé à porter des chaussures faites de pain pendant que les paysans mouraient de faim.
Neuf diables l’ont alors traînée en enfer, pour lui apprendre la modération. Mais la légende dit qu’au milieu de la nuit, elle hante toujours le palais.
Comme les heures d’ouverture du ministère sont à peu près ce à quoi on pourrait s’attendre dans un bureau gouvernemental, sa hantise doit être assez solitaire.

 Černín Palace,  Loretánské nám. 5, 118 00 Praha 1

Le squelette du Karolinum

À l’époque où il était difficile pour une faculté de médecine de trouver de bons squelettes, il n’était pas rare que les gens vendent leur os à l’avance.
Un serviteur du Karolinum dans la vieille ville mesurait plus de deux mètres. Un vieux professeur d’anatomie, pensant faire une affaire avec un squelette d’une telle envergure négocia avec le serviteur qui en demanda 30 pièces d’or. Le serviteur pensant qu’il survivrait sûrement à l’ancien professeur et que le marché serait oublié accepta l’offre.
La première chose qu’il fit avec ses pièces d’Or fut d’aller s’enivrer et se vanter de sa bonne affaire. Une proie facile pour les égorgeurs, qui récoltèrent les 29 pièces restantes pendant que le vieux professeur obtint le précieux squelette.
De temps en temps, on peut apercevoir le squelette errer dans la rue Celetna, mendiant aux gens de l’argent pour acheter sa liberté. Mais avec le prix de l’or de nos jours et sa mauvaise mine qui incite les gens à fuir sa présence  cela semble un rêve lointain.

Celetnà, 110 00 Staré Město

Le parent éloigné de Dracula

Le capitaine de Carpathia se disait être lié à Vlad Tepes (le fameux Dracula) faisait partie de l’armée qui a assiégée Prague en 1848.
Il avait l’habitude d’aller à l’étang de Stromovka pour pêcher et disposer les poissons en formation militaire sur la rive. Un homme avec des joies simples en somme. Et c’est là qu’un meunier patriote l’a découvert, tué, le laissant croupir dans l’eau .
Mais comme dans toute bonne légende, l’histoire ne s’arrête pas là : dans la lignée de la tradition familiale le capitaine se serait réveillé d’entre les morts et transformé en vampire.
Toutefois, ne vous imaginez pas un remake de Twillight, le Capitaine n’était pas un bellâtre avant sa mort et macérer dans la rivière n’a pas vraiment arrangé la situation.
Depuis il est fréquent de le croiser, mais soyez sans crainte, il se nourrit généralement de poissons morts. En près de 170 seules deux victimes sont à déplorer.

Stromovka, 170 00 Bubeneč, Praha

Iron Man

Peu de villes érigent la statue d’un fantôme. Pourtant sur la rue Platnéřská, il y existait une maison appelée At the Iron Man, avec une statue en pierre d’un chevalier au-dessus de la porte.
Le nom de l’Homme de Fer en question est Jáchym Berka, un homme fantôme qui attend la libération de sa servitude fantomatique depuis plus de quatre cents ans ! L’histoire raconte que  Jáchym Berka était fiancé quand il parti défendre son pays. A son retour, il entendit de mauvaises rumeurs concernant la fidélité de sa fiancée et, sans explication, il épousa une fille une autre. L’ancienne fiancée de Jáchym Berka se sentant humiliée et le coeur brisé se jeta dans la  rivière Vltava. Après avoir entendu cette horrible nouvelle, Jáchym Berka s’est rendu compte de ce qu’il avait fait et après avoir tuée sa femme s’est pendu dans sa cave le vendredi saint.
Depuis il n’a cessé d’errer sur Platnéřská Street dans l’attente d’être libéré de sa « hantise ». Pour être libéré, il doit trouver une jeune fille pure et discuter amicalement avec elle pendant une heure, une tâche qui semble si simple, mais peu de jeunes filles souhaitent discuter avec un assassin fantomatique !
Malheureusement, l’homme de fer a encore une fois perdu sa chance en 2009, maintenant il doit attendre encore cent ans.

Platnéřská, Praha 1

Le sacristain joueur

Le gardien de St Peter Na Poříčí, à New Town, avait ce qu’on appelle pudiquement « un problème avec le jeu ».
Quand une épidémie a balayé la ville, ses compagnons de jeux sont morts les uns après les autres. La légende raconte qu’avec l’aide du diable le malicieux sacristain les aurait réanimés pour quelques dernières parties de cartes.
Pour n’avoir pas respecté les morts, celui-ci a été maudit depuis et on peut parfois le voir battant des cartes et essayant d’inciter quelqu’un a jouer avec lui. Si vous gagnez, alors son âme peut être libérée. Mais pour une raison ou une autre, il ne perd jamais. Une mystérieuse lumière jaune peut parfois être aperçue dans le cimetière au-dessus de l’endroit où se trouvait sa tombe.

St Peter Na Poříčí, Praha 1

Le Barbier Fou

Si vous descendez la rue Karlova aux heures sombres de la nuit,  ouvrez l’oeil et méfiez-vous du Barbier fou, un fantôme aux manières douces qui cherche à se libérer de son horrible servitude et de son éternité d’errance dans les rues de la vieille ville de Prague.
Le Barbier fou a vécu pendant le règne de Rodolphe II, c’était un barbier prospère et reconnu parmi les classes moyennes. Mais Le Barbier n’était pas satisfait de sa situation, il a alors commencé à pratiquer la magie noire et l’alchimie pour produire toujours plus d’or. Sa femme et ses trois filles essayèrent de le prévenir qu’il ne ressort rien de bon de la pratique de la magie noire. Mais aucun argument n’arrêtait le Barbier. En fin de compte, l’avidité et le désir ont détruit l’homme ; il finit par dépenser tout l’argent de la famille et s’est retrouvé sans rien.
Il a alors été forcé de vendre sa maison, ses trois filles sont devenues des prostituées et sa femme, désespérée sauta du haut d’un des murs fortifiés mettant fin à sa pauvre et triste vie. Le barbier sans argent, sans famille sombra dans la folie et se mit à taillader les passants avec son rasoir. Finalement, il provoqua un groupe de soldats qui le battirent à mort.
Le Barbier fou n’est en aucun cas un fantôme maléfique, il ne souhaite que sa liberté. Pour libérer le Barbier fou, un homme courageux et vivant doit accepter de se laisser raser par ce spectre aux yeux de fous et aux membres tremblant. Bizarrement, aucun volontaire ne s’est présenté jusqu’à présent. Mais si le coeur vous en dit de faire cette bonne action, croyez bien que la ville de Prague et les habitants de la rue Karlova vous en seraient sûrement reconnaissants !

 Karlova, Praha 1

La femme sans tête

Si vous avez la malchance d’errer dans les environs de l’ancien couvent de Sainte-Marie-Madeleine à l’heure de la sorcellerie, ne manquez pas de faire attention à la Dame sans tête ! La Dame sans tête était autrefois une belle actrice qui se produisait au Théâtre Nostic à Prague. Elle avait beaucoup d’admirateurs, car elle était très charmante et très belle. Si bien que son mari fini par en prendre ombrage.
La belle actrice tomba amoureuse d’un riche comte qui voulait gagner sa main et l’emmener loin de son mari. Un soir après une représentation, elle succomba au comte et rentra chez elle. Bien mal lui en a pris, son mari découvrit l’adultère et pour régler la situation décapita sa chère moitié et pour faire bonne mesure envoya sa tête au comte.
Le Comte enterra la tête de sa bien-aimé dans un lieu inconnu et décampa effrayé.
Depuis La Dame sans tête passe son temps a errer dans l’ancien couvent à la recherche de sa tête ; elle est en fait effrayante mais pas dangereuse !

 Hokešovo nám., 164 00 Praha-Přední 

Karbourek l’esprit de l’eau

Karbourek  est un fantôme amical qui fait partie du folklore local. Il vit dans le ruisseau Čertovka, qui signifie « le ruisseau du Diable ». On peut avoir la « chance » de le rencontrer remontant les ruisseaux et suppliant les passants de lui apporter une tasse de bière.
Autrefois, il se rendait dans les pubs locaux pour boire avec les habitués, les barmans avaient d’ailleurs pris l’habitude de lui apporter un seau d’eau pour qu’il puisse y reposer ses pieds.
Cette habitude s’est perdue, et les barmen on fini par cesser de fournir à Karbourek un seau d’eau, ce qu’il considéra comme très impoli. Il préfère désormais sous l’eau.
Si toutefois vous le rencontrez, et que vous lui offrez une bonne bière il saura vous récompenser par une anguille ou un brochet.

Certovka Stream, Praha 1, Kampa

L’officier français

Vyšehrad compte un certain nombre de fantômes, d’après les experts (ghostbusters). L’un d’entre eux, l’un des plus effrayant, est celui d’un major français mort en 1741. Celui-ci tomba au champs d’honneur néanmoins il semblerait qu’il n’ait jamais vraiment compris que la guerre était terminée.
Il hante depuis Vyšehrad, un complexe militaire, avec la mauvaise habitude d’assassiner les militaires qu’il croise. 
Il semblerait que ses meurtres aient diminués en 1892 lorsqu’un soldat l’a salué et a fait preuve de respect envers lui.
Depuis, il n’est plus aussi en colère. Mais si vous le rencontrez et que vous portez une sorte d’uniforme, il est préférable de le saluer quand même pour être en sécurité.

Vyšehrad, Praha 1

La Ruse du diable au pont Charles

La légende raconte qu’après  que le clerc John Nepomuk fut jeté du pont en 1393, l’arche où l’évènement se produisit s’est effondrée dans la rivière. L’endroit est maintenant marqué d’une croix de métal encastrée dans une pierre rouge et surmontée d’une petite grille avec une image en relief.
Toute tentative de réparation de la partie où John Nepomuk a été martyrisé se terminait toujours par une journée de travail qui s’écroulait la nuit et où les ouvriers devaient tout recommencer à zéro.
Divers constructeurs célèbres de l’époque avaient tenté de réparer le pont, mais en vain. Un jeune homme tenta alors sa chance mais évidemment à minuit, l’arche s’effondra à nouveau.
Se demandant alors comment briser la malédiction, le jeune homme vit apparaitre devant ses yeux le Diable en personne, tenant des croquis à la main.

Le pacte avec le diable

Vous imaginez bien la suite… Le prix de la consultation? Tarif standard : la première âme vivante à traverser le pont une fois les réparations terminées.
Le jeune homme accepta rapidement, pensant qu’il serait assez intelligent pour déjouer le Diable.
Beaucoup de vieux ponts sont réputés pour avoir fait traverser des chats en premier pour se protéger contre le diable. L’architecte pensait pouvoir faire de même.
L’architecte prévint tout le monde qu’en aucun cas personne ne devait traverser le pont tant qu’il n’avait pas donné l’ordre qu’il était en sécurité. 
Pourtant, cette fois, le Diable ne voulait pas se faire rouler.
Le Diable se fit passer pour un maçon du chantier et annonça à la femme enceinte de l’architecte qu’il y avait eu un accident et que plusieurs personnes avaient été grièvement blessées. La femme courut à l’aide de son mari, de l’autre côté du pont. Elle ignora les avertissements des vrais travailleurs sur le pont. Son mari arriva juste à temps pour voir sa femme terminer le voyage fatidique. Celle-ci mourut en couche dans la journée. De désespoir, le pauvre architecte, fini par se jeter du pont.
Une bonne affaire pour le diable qui récupéra l’âme de l’architecte et son épouse et en bonus celle de l’enfant non baptisé.

Prologue :

Enfin, l’histoire ne s’arrête pas là. Pendant des années, les gens qui traversaient le pont pouvaient entendre un bébé pleurer. L’âme du bébé non baptisé planait au-dessus du pont et on pouvait l’entendre sans la voir.
Un jour froid et humide où le bébé pleurait, il éternua. Un passant lui dit : « Que Dieu vous bénisse. » Et avec cette bénédiction, le bébé a été libéré de son tourment et n’a plus jamais été entendu pleurer.
Mais le Diable a gardé les deux autres âmes.

Kampa Island, Malá Strana 118 00, Praha 1

Bonus :  La dinde Ardente

Plusieurs chiens, chats et même  chevaux fantômes errent dans la cité, et de tels êtres ne sont pas si inhabituels dans les légendes.
Mais ce qui l’est plus c’est le fantôme qui hante le moulin de l’île de Kampa. Chaque vendredi Saint l’île est hantée par une dinde enflammée. Oui, vous avez bien lu : UNE DINDE !
La légende raconte qu’un meunier, peut être celui-la même, qui tua le lointain cousin de Dracula,  était un glouton qui ignorait la règle religieuse de l’époque qui interdisait de manger de la viande le vendredi. Un sinistre vendredi Saint, à l’heure même de la crucifixion du Christ,  il décida de festoyer, sans attendre le dimanche suivant, celui de Pâques. Bien mal lui en a pris !
La dinde se serait enflammée dans son estomac et le meunier serait mort en quelques heures. Pendant des siècles une dinde enflammée fit son apparition à l’occasion du Vendredi saint, causant d’important dommages à tous ceux qui tenterait d’intervenir.
Finalement, la dinde n’a cependant pas été vue depuis que les réformes du Vatican dans les années 1960 ont permis aux gens de manger de la viande le vendredi, même si le Vendredi Saint est toujours une exception.

Kampa Island, Malá Strana 118 00, Praha 1

Super Bonus

Envie de partir à la chasse aux fantômes? Retrouvez la carte interactive des fantômes et autres légendes de la villes aux cents clôchers.

Happy Halloween!

Sandrine

Hi! Je suis Sandrine, Marketing Technologiste (oui, oui, c’est bien un métier) et digital nomad.

De Pragues à Oslo, en passant par Singapour ou Taiwan, suivez moi dans mes voyages.

Merci de votre visite.

Lifestyle

Lune de miel au Vietnam

Vivez un experience authentique

Découverte

Le café glacé à la noix de coco du Cong Caphe

Voyage

Partir à la découverte du Vietnam